La criminalité environnementale est la quatrième source de revenu du crime organisé. La criminalité environnementale est la cause de graves atteintes à l’environnement.

Les acteurs économiques sont directement concernés.

Les entreprises en sont souvent les victimes : Elle fausse le jeu de la concurrence et menace les équilibres économiques. C’est le cas des secteurs de la collecte et du traitement des déchets ménagers, toxiques ou électroniques, de la gestion et du traitement de l’eau, des filières bois et agroalimentaire, de l’alimentation, de la pêche et du transport maritime. Toutes sont intéressées au titre de la RSE, responsabilité sociale et environnementale de l’entreprise.



Pour prévenir, déceler et confondre la criminalité environnementale tout autant que pour lutter contre les pollutions et traiter la crise environnementale, les entreprises de ces secteurs et du secteur de la sécurité développent de nouveaux services et des technologies innovantes.