Le Club Cleantech de l’Association Française des Investisseurs en Capital (AFIC) a présenté, à l’occasion de la conférence d’ouverture du Cleantech Forum, le premier Baromètre dédié aux investissements dans les entreprises des filières vertes (énergies renouvelables, efficacité énergétique, recyclage,…).



capture-de28099ecran-2010-04-27-a-171945

Réalisé en collaboration avec le site GreenUnivers et Ernst & Young, ce Baromètre trimestriel recense l’activité des acteurs français du capital investissement dans le secteur des Cleantech. « Créé au sein de l’AFIC pour regrouper les membres actifs dans la filière verte et promouvoir les écoindustries en France, le Club Cleantech AFIC confirme avec ce premier baromètre son dynamisme ainsi que la volonté de nos membres d’accompagner la croissance des entreprises de ce secteur », a déclaré Jean-Louis de Bernardy, Président de l’AFIC.

D’après le premier baromètre du Club Cleantech AFIC, 55,5 millions d’euros ont été investis durant le premier trimestre 2010 dans 20 PME. Les membres de l’AFIC confirment ainsi leur volonté d’accompagner le développement des entreprises de ce secteur : 9 opérations avaient déjà été enregistrées lors du premier semestre 2009. Au sein des Cleantech, le secteur des énergies renouvelables est celui qui attire le plus les investisseurs avec 27,6 millions d’euros investis au premier trimestre 2010, devant les transports (21,7 millions d’euros).

Sophie Paturle Guesnerot, présidente du Club Cleantech AFIC et associée du fonds Demeter Partners, se félicite du rôle joué par les investisseurs : « Les chiffres apportés par le premier baromètre du Club Cleantech AFIC attestent de la contribution du capital investissement au développement des Eco-industries en France. Les 55 millions d’euros investis durant cette période permettront à 20 PME d’accélérer leur croissance et financeront ainsi la création de richesse et
d’emplois verts. »
Le Club Cleantech AFIC
Au sein de l’AFIC, le Club Cleantech AFIC rassemble 52 acteurs clés de l’écosystème des cleantech, dont 34 fonds d’investissement et 18 membres associés (pouvoirs publics, entreprises, conseils…).

Il s’est fixé un triple objectif :

  • Mesurer l’impact des membres de l’AFIC dans les Cleantech avec la publication d’un baromètre trimestriel et créer un lieu d’échange entre investisseurs professionnels
  • Interagir au sein de l‘écosystème Cleantech et développer des ponts avec les différents acteurs du secteur (pouvoirs publics, industriels, entrepreneurs, organismes de recherche…)
  • Promouvoir le rôle des investisseurs dans le développement des éco-industries.

Depuis 2005, les fonds ont ainsi investi 1,130 milliard d’euros dans les filières vertes, dont environ 500 millions pour des infrastructures (centrales solaires, bâtiments « verts »…). Dans les cinq ans à venir, les membres du Club Cleantech AFIC prévoient de doubleri leurs investissements dans les Cleantech.