À l’occasion de son déplacement en Corse, le jour anniversaire de l’adoption de l’Accord de Paris sur le climat, Ségolène Royal accélère la mise en œuvre de la Programmation Pluriannuelle de l’Energie (PPE) de Corse et lance deux appels d’offres pour le développement des énergies renouvelables en Corse et dans les Outre-mer.

Protocole d’accord concernant l’arrivée du gaz naturel sur l’île

 



En application de la PPE de Corse et dans le prolongement de ses annonces de juin 2016, Ségolène Royal a signé avec Gilles Simeoni, Président de la Collectivitéterritoriale de Corse, un protocole d’accord concernant l’arrivée du gaz naturel sur l’île, attendu depuis 10 ans. Le protocole :

– confirme l’objectif que la nouvelle centrale du Vazzio fonctionnera directement au gaz naturel lors de sa mise en service en 2023, sans phase transitoire au fuel léger ;

– réaffirme que la solution pour amener le gaz naturel en Corse sera constituée d’uneinstallation de livraison maritime du gaz au large de Lucciana, puis d’unecanalisation terrestre entre les centrales électriques de Lucciana et du Vazzio ;

– précise que l’appel d’offres pour la réalisation de l’infrastructure gazière sera lancé en février 2017, sur la base des résultats de l’étude technico-économique que conduit actuellement EDF.

Appels d’offres pour soutenir les énergies renouvelables en Corse et dans les zones non interconnectées

 

Ségolène Royal lance deux appels d’offres pour le développement des énergies renouvelables en Corse et dans les zones non interconnectées. Conformément à la nouvelle procédure prévue par la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte, les territoires d’Outre-mer et la Collectivité territoriale de Corse ont été consultés sur les projets de cahier des charges de ces deux appels d’offres.

 

– Appel d’offres pour la réalisation d’installations solaires de moins de 100 kW.

– volume réparti à parts égales entre les installations sur bâtiments ou ombrières de parking (25 MW), et les installations au sol (25 MW).

– Déploiement de l’énergie solaire, particulièrement adaptée aux systèmes électriques insulaires, en mettant en œuvre des projets innovants qui comprennent des technologies de stockage (batteries associées aux panneaux photovoltaïques par exemple).

– Pour encourager la participation des citoyens et des territoires, les projets financés selon des modes participatifs pourront bénéficier d’une majoration tarifaire.

– Premier appel d’offres pour installations renouvelables en autoconsommation.

– Ouvert aux consommateurs des secteurs industriels, tertiaires et agricoles, en particulier aux centres commerciaux, pour lesquels l’autoconsommation peut apporter les bénéfices les plus importants.

– L’appel d’offres porte sur des installations de 100 à 500 kW, pour un volume total de 20 MW. Toutes les technologies renouvelables sont admises (solaire, petite-hydro, moulins, etc.).

– Les lauréats pourront consommer eux-mêmes l’électricité qu’ils produisent ou la valoriser auprès de tiers. Ils recevront un tarif d’achat rémunérant à la fois l’électricité autoconsommée (sous la forme d’une prime) et l’électricité injectée sur le réseau.

– Les projets financés selon des modes participatifs pourront également bénéficier d’une majoration tarifaire, permettant un véritable ancrage territorial des projets.

Territoires à énergie positive pour la croissance verte

 

Ségolène Royal a signé 7 conventions d’appui financier aux territoires à énergie positive pour la croissance verte de Corse.

 

1Collectivité territoriale de Corse, « ile à énergie positive pour la croissance verte» :

– animation, avec le soutien de l’Etat, de la démarche territoriale de transition énergétique, en assurant la cohérence et la complémentarité des actions locales.

– Réseau de plate-formes de la rénovation énergétique.

– Plan de déploiement du solaire thermique.

– Acquisition d’un bateau hybride.

– Route solaire.

 

2Pays de Balagne : Signature d’un avenant complétant la première convention signée en mai dernier :

– Création d’infrastructures d’éco-mobilité : parcs-relais et aires de co-voiturage, et voies vertes.

– Acquisition de vélos tous chemins à assistance électrique, et station de recharge photovoltaïque.

– Animation scolaire et périscolaire à l’éco-citoyenneté.

– Rénovation énergétique de bâtiments publics.

– Acquisition de navettes et véhicules légers électriques + station de recharge photovoltaïque.

– Lutte contre les espèces invasives.

– Restauration des jardins familiaux.

 

Communauté de communes de Calvi-Balagne :

– Rénovation de l’éclairage public de la zone d’activité.

– Rénovation énergétique des bâtiments intercommunaux.

– Recyclage des eaux du complexe sportif.

– Collecte sélective des déchets en porte à porte par traction animale.

3Conseil départemental de Haute Corse :

– Mise en place d’un itinéraire touristique pour les circulations douces.

– Véhicules légers électriques pour les services sociaux et logistiques du département.

– Véhicules et matériels utilitaires électriques pour les services des espaces verts et de la réserve naturelle de l’étang de Biguglia.

– Bateaux à propulsion solaire pour la maintenance et la surveillance des zones humide.

– Création d’un jardin pédagogique.

– Equipements pour la gestion des espaces naturels sensibles minimisant leur impact sur la biodiversité.

4Commune de Bastia :

– Bornes de charge de véhicules électriques photovoltaïques avec stockage.

– Acquisition de véhicules légers et vélos électriques pour le parc communal de véhicules.

– Rénovation de l’éclairage public.

– Sensibilisation des enfants à la biodiversité dans le cadre des activités scolaires et périscolaires.

– Création d’un ponton solaire expérimental sur le Vieux port pour alimenter l’ensemble des bornes électriques du site.

 

5Communauté de communes du Fium’Orbo et de l’Oriente : avenant à la convention initiale signée en mai dernier

– Rénovation énergétique de 4 bâtiments communaux.

– Déploiement de vélos à assistance électrique, rechargés par panneaux photovoltaïques.

– Achat de véhicules électriques pour le service du tri sélectif au porte à porte.

– Achat d’un véhicule électrique pour un office de tourisme itinérant.

– Construction d’une maison de la Nature en bâtiment à énergie positive.

– Etude de la réutilisation des eaux épurées de la station d’épuration de la communauté de communes.

– Etude du potentiel de biodiversité et espaces naturels remarquables du territoire.