C’est une législation dont la gestion fut longue et l’accouchement douloureux. Dans les couloirs des adminsitrations européennes, REACH doit sembler à une victoire bien étrange. La législation a été votée, elle demande maintenant aux importateurs d’indiquer les substances chimiques présentes dans leurs produits, cela fait près de 30 000 composés chimiques à renseigner. Et maintenant ?

image-7

La balle est dans le camps des producteurs et importateurs qui devront s’équiper des solutions logicielles dédiés à la règlementation REACH. Le règlement enRegistrement, Evaluation et Autorisation des subtances CHimiques impose des industriels de la chimie en Europe (producteurs et importateurs) qu’ils enregistrent près de 30.000 substances chimiques qui pourraient éventuellement avoir un effet néfaste sur la santé humaine et sur l’écologie globale de la Terre.

A voir ce logiciel logistique qui permet de gérer le sourcing de manière compatible avec REACH.