La santé n’est pas l’absence de stress ou de maladie : c’est « un état de complet bien- être physique, mental et social, [qui] ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d’infirmité », selon la définition donnée par l’organisation mondiale de la santé. Si santé égale bien-être, alors les entreprises ne peuvent limiter leur action aux risques psychosociaux. Celle-ci demeure indispensable : mais elle n’est qu’un élément d’un enjeu plus large, la valorisation du bien-être des salariés dans l’entreprise.



4fc8eea26d02ab17002c82b73c247b7977171c20_m

Il s’agit pour les entreprises d’une démarche à la fois sociale et économique : car la santé des salariés est une source incontestable d’efficacité dans le travail, et donc de performance individuelle et collective. Travail et santé entretiennent même une double relation : d’une part, la santé est la condition d’un travail de qualité.

D’autre part, le travail, effectué dans des conditions adéquates, est facteur de santé et de réalisation personnelle.
Les dix propositions qui suivent déclinent dans les différents aspects de la vie en entreprise l’idée selon laquelle la valeur d’une structure est celle des hommes qui la composent. Elles constituent un matériau que chaque métier, chaque secteur et chaque entreprise pourra s’approprier et mettre en œuvre en fonction de ses enjeux et en tenant compte de sa culture.

> Télécharger le rapport

> 3zeco : expertise en développement durable