Ford et Jose Cuervo® étudient l’utilisation de l’agave dans l’optique de développer un nouveau matériau bioplastique durable pour les véhicules.

Ford s’associe aujourd’hui à Jose Cuervo® afin d’étudier le potentiel d’utilisation de l’agave, produite par le célèbre producteur de tequila. L’utilisation du sous-produit de la plante pourrait permettre le développement d’un matériau bioplastique plus durable et utilisable dans les véhicules Ford.



Capture d’écran 2016-07-25 à 14.17.31

Ford et Jose Cuervo® étudient, en effet, la possibilité d’utiliser un nouveau matériau bioplastique pour une utilisation à l’intérieur des véhicules, comme dans les bacs de rangement, ainsi que dans certains composants extérieurs, comme les faisceaux de câblage.

Les premières évaluations sont très prometteuses au regard de la qualité esthétique et de la durabilité du matériau.

Le développement réussi d’un composite durable pourrait réduire le poids des véhicules et réduire la consommation de carburant, tout en diminuant l’utilisation de produits pétrochimiques et l’impact de la production automobile sur l’environnement. Peut être les retrouvera t on dans un comparateur de pièces détachées automobiles ?

“Notre but est de réduire notre impact sur l’environnement”, confirme Debbie Mielewski,  responsable technique du développement durable chez Ford. “Nous développons donc de nouvelles technologies en nous appuyant sur des matériaux inutilisés, tout en réduisant éventuellement l’utilisation de produits pétrochimiques et en allégeant le poids de nos véhicules pour améliorer les économies de carburant ”.

Le cycle de l’agave implique un processus de sept ans au minimum. Une fois récolté, le cœur de la plante est cuit, puis moulu, pour permettre la récupération du jus pour la distillation. Habituellement Jose Cuervo® utilise les fibres de l’agave inutilisées pour le compost au sein de ses fermes.

“Nous sommes fiers de travailler avec Ford afin de pousser encore plus loin nos objectifs de durabilité pour l’agave”, commente Sonia Espinola, directrice du patrimoine de la fondation Cuervo et experte en tequila. “Cette collaboration réunit deux entreprises d’excellence pour permettre le développement de matériaux innovants et respectueux de l’environnement”.

Comme Ford, Jose Cuervo® est une entreprise familiale. Fondée en 1795, elle met en bouteille de la tequila depuis plus de 220 ans avec une expérience, un savoir-faire et des recettes uniques transmises de génération en génération.

La collaboration avec Jose Cuervo®  est l’exemple le plus récent de l’approche innovante de Ford vis-à-vis de ses produits et de l’environnement à travers l’utilisation de biomatériaux. Ford s’est penché sur l’utilisation de matériaux durables pour ses gammes de véhicules dès l’an 2000. Aujourd’hui, le constructeur utilise huit bio-matériaux pour ses véhicules, notamment à base de mousse de soja, d’huile de ricin, de paille de blé, de fibre de kenaf, de cellulose, de bois, de fibre de coco et de coques de riz.

Selon le Programme des Nations Unies pour l’environnement, cinq milliards de tonnes de déchets agricoles sont produits chaque année. Résultant de l’agriculture, ces matériaux sont abondants et souvent sous-utilisés. Cependant, les matériaux pourraient permettre de réduire les coûts et pourraient aider les constructeurs à trouver des alternatives efficaces à l’utilisation de la fibre de verre et du talc pour la construction de produits légers et plus durables.

“Il y a en moyenne à peu près 180 kg de plastique dans une voiture”, explique Debbie Mielewski. “Notre objectif est de trouver la meilleure utilisation possible d’un composite écologique de ce type afin de réduire notre empreinte sur la planète. C’est un travail dont je suis très fière et il pourrait avoir un large impact sur de nombreuses industries”.