L’Assemblée Nationale a adopté le 21 octobre en première lecture la loi de programmation sur la mise en œuvre du Grenelle de l’environnement.



Le transport maritime demeure le mode de transport le plus respectueux de l’environnement par rapport aux volumes transportés (2 à 4 % des émissions globales de CO2 pour 90 % des échanges mondiaux).

Cette loi donne une priorité :

· au développement des modes complémentaires à la route, comme les projets d’autoroutes de la mer sur les façades Atlantique et Méditerranée (une enveloppe de 80 millions d’euros est annoncée pour soutenir ces projets),

· et à l’amélioration de la compétitivité des ports français dans la concurrence internationale.

Source : Armateurs de France