Une nouvelle étude réalisée à la demande du New York Times par Jonathan Koomey, professeur invité de l’université de Stanford [1], vient apporter des précisions sur la consommation électrique des centres de données aux Etats Unis et dans le monde.



datacenter-vert

Les centres de données sont les lieux où se trouvent rassemblés les différents équipements électroniques et informatiques permettant d’héberger les applications de traitement ou de stockage des données des différentes organisations. A titre d’exemple, Facebook exploiterait plus de 60.000 serveurs [2] dans plusieurs dizaines de centres de données pour mettre à disposition son application à plus de 500 millions d’utilisateurs. Cette publication vient compléter l’étude de données (23,79TWh par an) et 0.11% de la consomm”Consommation électrique mondiale des centres de données” publiée par le même auteur en 2008 [3]. Celle-ci avait mis en évidence un doublement de la consommation électrique des centres de données dans le monde et aux Etats Unis entre 2000 et 2005, atteignant 152,5TWh par an, soit l’équivalent de 1% de la consommation électrique mondiale.

En s’appuyant sur la dernière mise à jour de la base de “serveurs installés” maintenue par le cabinet d’analyse IDC [4], Jonathan Koomey a pu observer un ralentissement de la croissance de la consommation électrique des centres de données. En effet, entre 2005 et 2010, la consommation des centres de données n’aurait augmenté que de 56% dans le monde atteignant une consommation annuelle de 237,9TWh, soit approximativement 1,3% de la consommation électrique mondiale. Aux Etats-Unis, la croissance a été plus faible, seulement +36%, pour atteindre une consommation totale de 76,16TWh, soit approximativement 2% de la consommation électrique américaine.

BE Etats-Unis numéro 256 (26/08/2011) – Ambassade de France aux Etats-Unis / ADIT –
http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/67508.htm