La notion d’impact environnemental fait son entrée dans le trio de tête des critères de choix des emballages pour les consommateurs français. Les résultats de l’étude IFOP-ACE sur « les Français et les emballages de produits alimentaires » révèle que la question environnementale intervient désormais juste après le prix et le caractère pratique du conditionnement.



cagettes_bois

Selon l’étude IFOP, les Français ont intégré la notion d’impact environnemental et en font un critère d’importance. Ils sont ainsi 85% à souhaiter savoir si un emballage est recyclable et 75% s’il est issu de ressources renouvelables. L’étude révèle également la forte attente des Français envers la grande distribution, appelée à jouer un rôle clé dans la lutte pour préserver l’environnement. 93% des Français attendent des grandes surfaces la mise en avant de produits dont l’emballage est plus respectueux de l’environnement et 84% d’entre eux se disent même prêts à changer de distributeur si celui-ci ne leur offre pas des produits suffisamment respectueux de l’environnement.

Autre révélation du sondage, la confiance exprimée par les consommateurs en faveur de la brique alimentaire. 68% des Français considèrent que la brique alimentaire est l’emballage « le plus respectueux de l’environnement ».  Des résultats qui viennent saluer les efforts d’ACN qui depuis 20 ans multiplie les campagnes de sensibilisation au geste de tri et aux qualités environnementales de la brique alimentaire.

La composition de la brique, majoritairement de carton, répond également au désir des trois quarts des Français de privilégier les matériaux renouvelables. Cette caractéristique permet à la brique de minimiser le recours aux stocks d’énergie fossile de la planète pour le bien être des futures générations. La brique alimentaire apparaît ainsi en phase avec les principales attentes des Français. La brique alimentaire est recyclable : son carton est recyclé en essuie-tout et papier toilette et son PE/alu peut être recyclé en piquets de vigne ou en bancs (d’autres applications sont en phase d’exploration). Au sein de sa filière, ACN contribue aux objectifs du Grenelle qui visent un taux de recyclage de 75% en 2012.

Valérie Jégourel, membre d’ACN, a déclaré : « Nous travaillons actuellement avec l’ensemble des acteurs sur la question de l’affichage environnemental et nous sommes heureux de voir que les Français sont sensibles à cette démarche. Nous souhaitons leur offrir une information claire et transparente qui puisse réellement les guider dans leur choix de consommation écologique.

L’étude IFOP 2010 « Les Français et les emballages de produits alimentaires » a été réalisée par l’Institut IFOP en février 2010 sur un échantillon de 1005 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Les Français plébiscitent la brique alimentaire, un emballage pratique et écologique.

La brique alimentaire continue de s’installer durablement dans la vie quotidienne des Français. 70 % d’entre eux disent faire une consommation régulière de boissons en brique et 47 % en consommer chaque jour.

Si la majorité des Français reconnaissent la brique comme l’emballage le plus respectueux de l’environnement, ils ne sont que 30% à la savoir constituée à 75% de fibres de bois, c’est-à-dire de carton, une source naturelle et non-épuisable. Ils sont pourtant 68% à la considérer comme l’emballage le plus respectueux de l’environnement.

Aux qualités environnementales de la brique alimentaire s’ajoutent des critères pratiques. La brique alimentaire est l’emballage qui conserve le mieux les aliments pour 77% des Français et la plus facile à ranger (92%). Les Français sont en outre très attachés au choix et considèrent à 89% que la brique alimentaire devrait toujours être proposée parmi les emballages en rayon.

L’impact environnemental des emballages est devenu un enjeu majeur dans l’acte d’achat.

75% des Français souhaitent que l’impact environnemental des emballages soit mentionné sur les produits et en font un important critère de choix, validant les discussions actuelles sur le Grenelle II en matière d’affichage environnemental.

A prix égal, le caractère pratique du conditionnement reste le critère ultime du choix d’emballage pour les Français (92%) mais l’aspect environnemental arrive désormais en seconde position pour 29% d’entre eux. Une considération qui laisse loin derrière leur aspect esthétique (seulement 2% des interrogés).

L’attente des consommateurs envers la grande distribution

93% des Français attendent des grandes surfaces la mise en avant de produits dont l’emballage est plus respectueux de l’environnement. 84% d’entre eux se disent prêts à changer de distributeur si celui-ci ne leur offre pas des produits suffisamment respectueux de l’environnement. Ces chiffres illustrent la forte demande des consommateurs envers leurs interlocuteurs directs et leur aspiration à verdir les rayons.

L’étude IFOP révèle également qu’à ce jour, les associations de consommateurs et les ONG sont les seuls acteurs crédibles en matière d’information sur les qualités environnementales des produits d’emballage. Les Français placent clairement leur confiance dans les associations de consommateurs (48%) et les ONG (28%).

C’est un défi d’importance pour la grande distribution qui doit convaincre la société civile de sa prise de conscience environnementale et proposer dans les années à venir des réponses concrètes aux attentes des consommateurs.