MINES ParisTech, l’École des Ponts ParisTech, AgroParisTech et leurs partenaires relancent officiellement pour 5 ans la Chaire « Modélisation Prospective au service du Développement Durable »



Créée en 2008, cette Chaire a pour objectif la conception d’outils de modélisation prospective innovants pour accompagner le débat public autour de questions d’énergie et de climat, et de leurs implications en termes de choix technologiques, de structure industrielle, d’emploi et de modes de consommation.

Capture d’écran 2015-02-06 à 10.41.05

Les scénarios d’avenir proposés par la Chaire MPDD sont des outils particulièrement pertinents pour éclairer les termes des discussions de la conférence COP 21 – Paris Climat 2015, qui se tiendra du 30 novembre au 11 décembre prochains.

Portée par la Fondations MINES ParisTech et la Fondation des Ponts, la Chaire MPDD* se renouvelle pour 5 ans, poursuivant son partenariat avec l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie), EDF (Electricité de France) et Schneider Electric, et en accueillant GRTgaz.

L’objectif de cette nouvelle période est de pérenniser, en France, un pôle de modélisation prospective reconnu à l’international, et porteur d’outils innovants pour une meilleure maîtrise des dossiers liés à la transition énergétique, au changement climatique, à la gestion des ressources et aux politiques d’environnement, notamment dans un contexte de globalisation économique. Cela signifie concrètement de :

– Développer et maintenir des outils de modélisation prospective conçus comme des « biens publics » ;
– Intervenir, via des exercices de prospective, en France et à l’international, sur les enjeux posés par les interfaces économie – ressources – climat ;
– Valoriser et diffuser une « culture de la prospective » en France, par des cycles de conférences et le développement de formations de haut niveau.

« Cette Chaire a pour vocation d’être un lieu de débats industriels, sociaux et publics sur les questions d’énergie et de climat, à travers leurs dimensions ressources, territoires, usages et technologies. En ce sens, l’année 2015 sera particulièrement importante avec la préparation de la COP 21 – Paris Climat 2015. Dans la continuité des travaux des précédentes COP, nous souhaitons contribuer à éclairer les débats sur ce sujet capital pour l’avenir de notre planète »
Nadia Maïzi, Directrice du Centre de Mathématiques Appliquées, et Jean-Charles Hourcade, Directeur de recherche au Centre International de Recherche sur l’Environnement et le Développement, co-fondateurs de la Chaire « Modélisation Prospective au service du Développement Durable ».