A destination des 650 000 établissements recevant du public en France, privés ou publics, (hôtels, restaurants, mais aussi écoles, mairies..) et notamment ceux qui ne seraient pas encore en conformité avec la loi sur l’accessibilité.



Elle permet de répondre à la problématique des petites marches (de 5 à 7cm de hauteur) pour les personnes à mobilité réduite.

360 000 usagers de fauteuils roulants.

La rampe OKI est composée de deux profilés en aluminium recyclé reliés par une chaine. Elle pèse 3kg (environ l’équivalent de 120 canettes) et peut se suspendre. Sa conception lui permet de supporter les contraintes mécaniques exercées par le poids du fauteuil roulant.

Respectueux de l’environnement par l’utilisation d’un matériau issu d’une filière de recyclage pérenne, OKI est un objet simple à utiliser, adaptable et personnalisable.

Cet objet apporte une utilité sociale tout en étant innovant dans le secteur de la santé.

Le lauréat de 25 ans est un jeune designer ayant travaillé dans une agence de design spécialisée dans les dispositifs médicaux et les équipements destinés aux personnes en situation de handicap.

Titulaire d’un Master en design industriel de l’Université d’Evry, il vit à Wissous en région parisienne (91). Un chèque de 5 000 € lui a été remis par Imad Benmoussa, Président de Coca-Cola France, afin de l’aider à développer et industrialiser son projet. Il sera en cela accompagné par les SISMO, designers et Présidents du jury.