Les programmes locaux de prévention (PLP) des déchets, mis en place avec les collectivités franciliennes et accompagnés par la Région Ile-de-France et l’Ademe depuis 2010, portent leurs fruits sur le terrain.



 

evolution-dechets-ile-de-france-volume-etude-enquete-chiffres-2014Entre 2000 et 2012, 34 kg de déchets en moins sont collectés en Ile-de-France. 

 

 

Baisse des ratios de collecte d’ordures ménagères 

Ainsi, 80 % des collectivités engagées dans ces programmes ont enregistré des baisses de leur ratio de collecte d’ordures ménagères et assimilés, contre 70 % de celles de l’ensemble de la région. Début 2013, 65 collectivités franciliennes, soit 76 % de la population de l’Ile-de-France, étaient inscrites dans un PLP accompagnées par la Région (dispositifs de formation, d’échanges, de sites pilotes).

 

« Prévenir la création de déchets, c’est doublement bon pour l’environnement. La prévention permet premièrement d’économiser des matières premières, deuxièmement de réduire la consommation d’énergie et la pollution lié à l’incinération des déchets. La prévention permet de vivre mieux en produisant moins de déchets inutiles», explique Corinne Rufet, vice-présidente de la Région Ile-de-France, chargée de l’environnement, de l’agriculture et de l’énergie.

La réduction des déchets ménagers est une priorité du Conseil régional d’Ile-de-France, affichée dans son PREDIF (Plan de réduction des déchets d’Ile-de-France) voté en 2011. Ainsi, 4 millions d’euros sont investis par an avec l’objectif de réduire les déchets ménagers de 25 kg/an/hab. en 2014 et de 50 kg/an/hab. en 2019, en cohérence avec la réduction inscrite dans le Grenelle de l’environnement.

Parmi les actions de la Région Ile-de-France permettant de réduire la production de déchets, on peut également citer :

  • soutien à quelque 25 de recycleries-ressourceries permettant le réemploi-réutilisation, la réparation et l’économie de fonctionnalité mettant en application les principes de l’économie circulaire ;
  • plan régional de lutte contre le gaspillage alimentaire dans les cantines des lycées franciliens et les restaurants de sites administratifs
  • soutien de bonnes pratiques de réduction de déchets dans les festivals, le secteur de l’audiovisuel, les universités ;
  • accompagnement et le soutien au développement d’une 50ène d’opérations de compostage de proximité domestique, autonome et partagé.

stock_dechets

* Dans le cadre de son enquête annuelle auprès des collectivités franciliennes, avec le soutien de la Région Ile-de-France et de l’Ademe, l’ORDIF étudie l’organisation institutionnelle, les ordures ménagères et assimilés (OMA), les déchets occasionnels (DO) et réalise un bilan complet sur les déchets ménagers et assimilés en Ile-de-France. Cette enquête participe à l’évaluation des performances franciliennes au regard des objectifs réglementaires régionaux (PREDMA, PREDIF, PREDD, PREDAS), nationaux et européens.