Dans le domaine de la fabrication, réaliser des économies d’énergie peut s’avérer beaucoup plus simple et quelques petits changements bien choisis peuvent réduire considérablement la consommation d’énergie.

Jonathan Wilkins, directeur marketing du fournisseur d’équipements obsolètes, EU Automation explique comment trois technologies peuvent améliorer l’efficacité énergétique des robots industriels.



Les fabricants introduisent des systèmes de plus en plus automatisés sur le sol de leurs ateliers dans le but de rationaliser leurs chaînes de production et de fournir de façon plus efficace des produits à leurs clients. Cependant, à mesure que les usines développent leurs processus automatisés, elles nécessitent davantage d’énergie pour accomplir leur production.

Tandis que les normes d’efficacité énergétique deviennent plus strictes, les fabricants visent à réduire les émissions de carbone dans leurs usines. L’introduction de nouvelles normes, comme la norme ISO 50001, encourage les fabricants à améliorer leur rendement énergétique et à identifier les domaines dans lesquels ils peuvent réduire leur consommation d’énergie. Les fabricants doivent alors examiner chaque élément de leurs chaînes de fabrication, afin de déterminer comment ils pourraient économiser de l’énergie.

Variateurs de vitesse

La plupart des machines industrielles fonctionnent à l’aide de moteurs, et près de 65 % de la consommation d’énergie dans le secteur de la fabrication est attribué à ces moteurs.

Lors de l’examen de leurs équipements, il peut arriver que les fabricants s’aperçoivent que leurs moteurs fonctionnent plus rapidement que nécessaire, ou même qu’ils fonctionnent alors que la machine n’est pas utilisée.

L’installation d’un variateur de vitesse est le meilleur moyen de réduire la vitesse d’un moteur pour l’aligner avec la cadence de production. Cet équipement régule la vitesse et la force d’un moteur électrique, afin de régler sa vitesse en fonction de celle de la chaîne de fabrication. Utiliser cette technologie permet d’éviter toute consommation d’énergie inutile lorsque la machine fonctionne tandis que le taux de production est plus lent.

Technologies obsolètes écoénergétiques

Une idée fausse communément répandue est que seuls les équipements neufs sont économes en énergie. Cependant, les fabricants qui utilisent des équipements plus anciens ont également la possibilité de réduire la consommation d’énergie. Bien que les pièces obsolètes ne soient plus produites par le fabricant d’origine (OEM), cela ne veut pas dire qu’elles ne sont pas économes en énergie.

Certaines industries, comme le secteur pharmaceutique, s’appuient sur des pièces obsolètes pour continuer à faire fonctionner leurs chaînes de fabrication, mais elles veulent cependant s’assurer que leurs processus sont économiques et écoénergétiques. Les technologies évoluent rapidement, ce qui veut dire que les pièces peuvent devenir rapidement obsolètes. Même si elles ne sont plus produites, beaucoup de ces pièces respectent les normes d’efficacité énergétique en vigueur, ce qui signifie que les fabricants peuvent les utiliser, plutôt que de remplacer leurs systèmes complets.

Comme trouver les bons composants peut s’avérer difficile. C’est pourquoi il est important de pouvoir compter sur les fournisseurs de pièces de remplacement pour faciliter le processus d’approvisionnement en équipements obsolètes. L’utilisation de pièces obsolètes permet aux fabricants d’optimiser leurs systèmes actuels, plutôt que de les remplacer. Trouver des pièces obsolètes favorise également une économie circulaire, car les pièces bénéficient alors d’un cycle de vie prolongé, plutôt que d’être éliminées dans une décharge.

Logiciels

Il est important que les robots fonctionnent de façon efficace et utilisent uniquement l’énergie électrique nécessaire. Cependant, si les logiciels de programmation ne sont pas fréquemment mis à jour, la machine risque d’utiliser des quantités excessives d’énergie.

L’introduction de nouveaux logiciels permet également d’améliorer l’efficacité énergétique d’un robot. Les fabricants peuvent surveiller et manipuler n’importe quel actif en créant un double numérique en utilisant des données d’analyse en temps réel. Un fabricant peut alors déterminer si la machine utilise une quantité excessive d’énergie et essayer de résoudre le problème en utilisant le double numérique avant d’effectuer des ajustements sur la machine physique, en vue de réduire de manière efficace sa consommation d’énergie.

Ces technologies aident les fabricants à utiliser leurs machines de manière efficace du point de vue énergétique, et à fournir aux clients les meilleurs produits au moindre coût et avec un impact moindre sur l’environnement. Les fabricants peuvent alors économiser de l’argent sur leurs factures de services d’utilité publique sans avoir à placer des briques dans les réservoirs de leurs chasses d’eau.