En complément des 23 recommandations du Conseil National Education Economie sur les stages de 3ème * à destination des enseignants, IMS-Entreprendre pour la Cité** a réalisé pour les entreprises un kit méthodologique à télécharger afin d’« Optimiser l’accueil en stage d’élèves de 3ème ».



Enjeux et objectifs, cadre législatif, lignes directrices d’une démarche structurée, bonnes pratiques… L’objectif de ce kit est de permettre aux entreprises, quelles que soient leurs tailles et profils, de fonder durablement la relation entre les jeunes et le monde professionnel.

Le stage de 3ème, première rencontre entre les jeunes et l’entreprise, représente un véritable enjeu social et sociétal. Les collégiens de 3ème agés de 14 à 15 ans, sont empreints de représentations sur les métiers et le monde professionnel, qu’ils ne connaissent encore que trop peu ou mal.
L’entreprise a un réel rôle à jouer pour développer les connaissances et compétences dont les élèves auront besoin pour mieux s’orienter, mieux se projeter dans leur avenir professionnel, et a fortiori favoriser leur future insertion.. Or, peu d’entreprises, et notamment les PME, sont réellement conscientes de l’importance de leur action en matière d’éducation et d’égalité des chances, peu d’entreprises disposent aujourd’hui d’une réelle politique en la matière ou d’outils formalisés pour préparer et organiser ces stages.

https://lc.cx/ZF6A

Enjeux et objectifs, cadre législatif, lignes directrices d’une démarche structurée, bonnes pratiques…ce Kit a pour objectif de permettre aux entreprises quelles que soient leurs tailles et profils de faire du stage de 3ème un véritable élément de leur stratégie RH et fonder durablement la relation entre les jeunes et le monde professionnel.

* Repères et références statistiques 2015, Ministère de l’Education nationale

** IMS-Entreprendre pour la Cité a développé une expertise sur l’éducation et la promotion de l’égalité des chances avec un accompagnement des entreprises, des groupes de travail, des programmes de stages interentreprise, des mises en relation des différents acteurs associatifs, et la production d’études.