Cette concession, vise la construction et l’exploitation de l’aéroport Notre-Dame-des-Landes qui reprendra à partir de 2017 la totalité des lignes aériennes de Nantes-Atlantique.

lfrs_alt_image1
La durée de contrat a été fixée à 55 ans. Le concessionnaire investira de l’ordre de 400 à 500 millions d’euros dans la réalisation des nouvelles infrastructures, en se conformant à un cahier des charges particulièrement exigeant en termes d’insertion environnementale, de limitation des nuisances et de performance énergétiques.

Il bénéficiera en outre dès son ouverture d’une liaison de transport public à haut niveau de service. Le ministre d’État rappelle son exigence d’une vraie liaison ferroviaire entre Nantes et l’aéroport.

Jean-Louis BORLOO et Dominique BUSSEREAU se félicitent de l’avancée de ce dossier stratégique pour le développement des régions du Grand-Ouest et qui figure au projet de SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transport). Les collectivités locales avaient fait part de leur accord la semaine dernière sur leur participation financière à cette nouvelle concession et à la desserte terrestre de l’aéroport, lors de la venue de Dominique BUSSEREAU à Nantes, ouvrant ainsi la voie à la désignation du candidat et à la finalisation du contrat.