L’agence de communication BETC rentre dans le club très restreint des 40 entreprises françaises niveau « advanced » au Pacte Mondial des Nations-Unies

L’agence confirme son implication dans le développement durable en intégrant la liste des 40 entreprises françaises qualifiées au niveau « advanced » au Pacte Mondial des Nations-Unis. Elle est la seule agence de communication, avec Sidièse, présente dans cette liste. BETC se retrouve ainsi aux côtés de ses clients Air France, EDF, L’Oréal, LVMH, Remy Cointreau, Sanofi, Schneider Electric et Total.



C’est d’ailleurs avec l’ensemble de ses clients que l’agence partage depuis 2008 sa démarche, appliquée aussi bien à l’interne qu’à ses différents champ d’action, dans une approche collaborative.

Avec les marques, BETC écoconçoit autant que possible les productions publicitaires. Et grâce à une contribution carbone financée avec ses clients, en 2014 près d’1/3 des émissions totales de CO2 liées aux productions des campagnes de communication (tournage et shooting) ont été couvertes par ce dispositif.

Ainsi, 1 188 tonnes de CO2 ont été compensées via le financement d’un parc éolien en Nouvelle-Calédonie où, dans un champs de 116 petites éoliennes rabattables en cas de cyclone, 4 éoliennes ont été intégralement affectées à notre contribution carbone. Ce projet, référencé Gold Standard n° 566, a été sélectionné par climat mundi. Enfin, les allocations de CO2 de BETC sont certifiées par Veritas.

Côté stratégie de communication, BETC aide les marques à déployer leur engagement de développement durable avec leurs publics via des opérations aussi variées que la « Lab ‘line for the future » avec Air France, le programme « partenaires pour le meilleur » avec Cote d’Or ou encore « Harmony » avec LU.

BETC est également classée niveau Gold par Eco vadis pour sa performance en développement durable.