L’investissement dans les nouvelles technologies et les nouvelles formes de carburant fait partie du programme « GoGreen » lancé par le Groupe pour la protection du climat. DHL exploite actuellement plus de 300 voitures électriques, plus de 300 voitures hybrides et près de 2 500 véhicules roulant au biocarburant, au gaz, à l´éthanol ou au bi-carburant à travers le monde. En outre, l’entreprise met à profit les modifications aérodynamiques pour réduire de manière significative les émissions de CO2.



« Nous sommes à l’avant-garde des tests sur les véhicules alternatifs : les voitures électriques se prêtent particulièrement bien pour les livraisons en zone urbaine, sur des itinéraires définis. Cela nous permet de tirer le meilleur parti de leurs faibles émissions en CO2, de leur fonctionnement silencieux ainsi que de leurs systèmes peu onéreux. La Renault Kangoo Z.E est un véhicule que nous utilisons actuellement avec succès dans plusieurs pays européens. Renault est un partenaire fiable à l’échelle mondiale dans ce domaine. Dans le but d’approfondir le processus de changement dans l’industrie logistique, nous envisageons d’élargir la coopération avec Renault », affirme Manoella Wilbaut, responsable du département Global Commercial Developments dans le secteur automobile de DHL.

Deutsche Post DHL a signé une lettre d’intention sur un éventuel accord-cadre global avec le constructeur Renault.

Cet accord devrait contenir les options d’un éventuel achat de la Renault Kangoo Z.E. Ce véhicule électrique est actuellement utilisé par DHL Express pour le transport des colis en France, à Aruba, en Belgique, au Danemark et en Allemagne. Dans l’ensemble, DHL utilise présentement 304 voitures électriques dont la Kangoo Z.E., la Renault ZOE ainsi que la Renault Twizy.

« Renault, le leader des véhicules électriques en Europe, est fier de soutenir les opérations internationales de DHL pour garantir ses objectifs d’écologie durable, tout en assurant ses exigences commerciales. Avec Kangoo Z.E. et ses 4m3, Renault fournit un outil extraordinaire pour les livraisons en zone urbaine sur toute la planète. Cet accord permettra à Renault et à DHL d’accélérer l’implémentation de Kangoo Z.E. dans de nouveaux pays, sur tous les continents », déclare Uwe HOCHGESCHURTZ, Directeur de la Direction Entreprises.

Deutsche Post DHL a été le premier prestataire du secteur logistique à se fixer un objectif pour son efficacité carbone. L’entreprise vise à réduire ses émission de gaz carbonique de 30 pourcent d’ici 2020, sur la base des données de 2007. En plus de son parc automobile, l’entreprise investit dans l’optimisation de son réseau, de ses opérations et dans utilisation durable de l’énergie dans ses bâtiments et exploitations.

Dans le cadre des efforts entrepris par le Groupe à l’échelle mondiale, Deutsche Post DHL travaille avec tous les grands constructeurs mondiaux d’automobiles. Tous les types de technologie sont pris en compte, allant du biogaz à l’électrification, et l’offre comprend la gamme complète des véhicules de transport commerciaux. Afin de tester les nouvelles technologies, l’entreprise travaille avec ses différents partenaires du secteur automobile et fait part de plusieurs groupes de travail industriels à l’instar de Green Freight Europe ou aireg. Le projet le plus actuel sera réalisé à Bonn en Allemagne, où la livraison de tous les colis dans la ville et ses environs sera assurée par des véhicules électriques. D’ici à 2016, plus de 140 véhicules électriques seront en mis en service, parmi lesquels plusieurs Renault Kangoo Z.E.

En France, DHL Express renforce le développement des transports verts pour réduire l’impact de l’acheminement des colis sur l’environnement. Environ 50 000 de colis livrés par les 4 Renault Kangoo ZE (mars à déc. 2013) ont eu pour effet une réduction de 0,5 tonne de CO2 sur ses émissions. Pour les déplacements des équipes centrales, 1 Renault ZOE a été mise à disposition.

Facile à conduire, silencieux et paisibles, ces véhicules électriques sont adaptés à la conduite en centre-ville. 65% du parc de DHL Express France est en euro V. 85 % des chauffeurs sont formés à l’éco-conduite contribuant à la réduction de son impact sur les gaz à effets de serre.