Gasco, le spécialiste de la basse-cour, a été choisi pour équiper les maisons de retraite du Gers. Trois premiers Ehpad sont dotés de ce dispositif innovant qui pourra permettre une réduction de près de 20 % des déchets organiques.



Capture d’écran 2015-01-12 à 15.53.22

Pour les résidents, c’est aussi l’occasion de retrouver un contact stimulant avec le monde animal. L’entreprise gersoise va développer son offre pour tous types d’établissements collectifs.

Une expérimentation préalable menée par le syndicat auprès de 80 familles gersoises a montré que deux poules ont la capacité d’absorber 15 kg de déchets organiques par mois, soit une réduction de près de 20 % du volume de la poubelle (un habitant du Gers produit en moyenne 255 kg de déchets par an).

A l’échelle des trois premiers établissements, c’est un total d’environ 1.5 tonne qui va ainsi pouvoir être retiré de la collecte et du traitement, avec une économie substantielle pour la collectivité.

Outre les gains conséquents sur les plans environnemental et financier, le dispositif comporte aussi un volet fort en termes de lien social. En effet, pour les résidents des maisons de retraite, retrouver un contact quotidien avec le monde animal est un facteur d’équilibre et de bien-être.

Pour les patients atteints d’Alzheimer, notamment, la présence d’animaux est considérée comme stimulante, susceptible de favoriser le souvenir d’expériences passées.