L’énergie et le climat font partie intégrante de sa stratégie « Facteur 3 », qui permettra de tripler notre efficacité d’ici 2030. Éléments essentiels de notre action, nos produits sont utilisés plusieurs millions de fois chaque jour dans le monde et offrent pour Henkel le plus fort potentiel d’économie d’énergie et de réduction des émissions de CO2.



 

Une très grande part – jusqu’à 90 % – de l’empreinte écologique de ces produits est générée pendant la phase d’utilisation. Nous nous concentrons donc sur le développement de produits et de technologies qui permettent à nos clients et consommateurs d’économiser de l’énergie pendant cette phase. Par exemple, la branche Laundry & Home Care de Henkel a lancé la lessive Chat Eco-Efficacité, qui offre une performance de lavage optimale dès 20 degrés. Les clients obtiennent ainsi des résultats impeccables, tout en consommant moins d’énergie. On peut réaliser jusqu’à 40 % d’économie d’énergie en abaissant la température de lavage de seulement 10 degrés.

 

Autre exemple, l’isolation des bâtiments grâce aux solutions proposées par notre activité Adhésive Technologies. À eux seuls, les bâtiments représentent 30 % à 40 % de la consommation d’énergie et 33 % des émissions de CO2 dans le monde. Les systèmes composites d’isolation thermique extérieure (ETICS) de Henkel, sont utilisés sur tout type de façade afin d’optimiser la consommation énergétique du bâtiment. La marque Rubson a développé une peinture isolante qui permet de réduire la consommation d’énergie en limitant la condensation et les pertes de chaleur.

 

Henkel optimise en permanence l’empreinte carbone de ses matériaux en utilisant des ressources « intelligentes » et en développant des substances actives qui améliorent la performance des produits tout en économisant l’énergie et les ressources naturelles nécessaires. La branche Beauty Care de Henkel a ainsi lancé la gamme de produits capillaires Saint Algue Syoss Nutrition Intense 7, qui inclut un shampooing dont la nouvelle formule a une empreinte carbone de 18 % inférieure à la précédente. Pour parvenir à ce résultat, nous avons diminué la teneur en tensioactifs de 16,5 %, réduit la teneur en polymères cationiques de 60 %, et utilisé 10 % de matériaux renouvelables en plus.