Nanomakers, entreprise innovante qui conçoit et produit des nanopoudres de silicium et de composites de silicium, a été désignée lauréate du Concours Mondial d’Innovation dans la catégorie « Stockage d’énergie ».

L’entreprise se voit attribuer une aide financière de près de 1,4 millions d’euros destinée à financer son développement. Le trophée lui a été remis ce jour par Anne Lauvergeon en présence du Président de la République.



Le Concours Mondial d’Innovation s’inscrit dans les Ambitions du rapport « Un principe et sept Ambitions pour l’innovation » de la Commission présidée par Anne Lauvergeon et remis au Président de la République le 11 octobre 2013. Parmi elles, l’Ambition n°1 est le stockage de l’énergie, élément indispensable de la réussite de toute transition énergétique.

Pour y répondre, Nanomakers a présenté son projet BAL2IO pour les batteries Li-ion hautes performances destinées aux voitures électriques et hybrides, ainsi qu’aux ordinateurs portables, tablettes et téléphones mobiles. Les nanopoudres de Nanomakers multiplient la performance des nouvelles anodes. Elles sont produites grâce à une technologie brevetée et sans concurrence à ce jour sur un marché global qui devrait atteindre 40 milliards de dollars en 2020 et sur lequel Nanomakers est déjà plébiscité par des grands acteurs asiatiques tels que Panasonic, Toshiba, Samsung, LG Chem, GS Yuasa et Showa Denko.

La société conçoit et fabrique industriellement une gamme de nanopoudres permettant d’améliorer drastiquement les propriétés mécaniques, thermiques et chimiques des matériaux et utilisées dans plusieurs secteurs de haute technologie comme les batteries, l’aéronautique et le spatial, l’automobile ou encore la micro-électronique et contribuent à la préservation de l’environnement par les économies de matières premières qu’elles génèrent, des caractéristiques qui ont su séduire et convaincre le jury du Concours Mondial d’Innovation.

Jean-François Perrin, Président Directeur Général de Nanomakers commente : « Ce programme de soutien a pour objectif de faire émerger ou renforcer des leaders industriels français sur des marchés considérés comme stratégiques pour les 10 prochaines années. C’est donc un honneur pour nous de représenter l’innovation française dans le secteur du stockage de l’énergie et de bénéficier du soutien de l’Etat et de BPI France dans notre développement. »

Le concours financier de près de 1,4 millions d’euros sera investi dans l’amélioration du produit afin de répondre encore mieux aux besoins des clients de Nanomakers, ainsi que dans la préparation de sa production de masse dès 2018. « Notre challenge dans ce projet est de mettre à disposition de nos clients les nanopoudres qui leur permettront de doubler dans un premier temps la capacité des batteries et d’asseoir ainsi notre leadership dans le monde sur le marché des additifs pour les anodes de batteries Li-ion de nouvelle génération. » ajoute Jean-François Perrin.