Le transport de marchandises en ville

Le transport de marchandises en ville n’est pas une problématique récente pour les collectivités locales comme pour le gouvernement.

De nombreuses lois depuis 1970 mettent en place des études et des programmes de recherche. Les premiers programmes sont nationaux : « Marchandises en ville » du ministère de l’équipement, s’en suit la création de l’Institute for City Logistics en 1999 à Kyoto. Plus récemment l’OCDE a publié un rapport sur le fret urbain (2003).


Désormais le transport urbain est encadré par plusieurs lois, celle d’orientation des transports, de la solidarité et renouvèlement humain par exemple. Des directives européennes et le code général des collectivités locales vont aussi dans ce sens. Ces différentes mises en œuvre viennent ainsi tout particulièrement de la prise de conscience de l’impact environnemental du transport de marchandises en ville. Les aspects de la consommation énergétique, de la pollution atmosphérique, du bruit et de la sécurité routière sont donc très largement analysés.

Toutes ces mesures sont concrètement mises en place par le biais de plans de déplacements urbains, par l’expérimentation: l’exemple des espaces logistiques urbains. Globalement à l’échelle de l’Europe ont peut observer une multitude d’expérimentations qui vont de la définition de zones environnementales aux city logistik. Cette analyse va donc tenter d’appréhender cette évolution de la considération du transport de marchandises en ville et ses aboutissants concrets.

Par Maxime Le Clerc de la Herverie